Vaincre l’angoisse du retour de vacances?

retour-de-vacances

Dans notre dernier article nous avons vu qu’il était tout à fait normal de ressentir des émotions négatives au moment où s’achèvent les vacances ou même un week-end. Mais comment vaincre l’angoisse du retour de vacances? 

Vous vous êtes sans doute déjà posé ces questions : est-ce que cela vient de moi ? Que pourrais-je faire pour me sentir mieux lors de mon prochain retour au travail ? Puis je mettre en place une méthode pour limiter mes angoisses.

Loin de nous l’idée de nous positionner en expert de l’organisation en revanche, nous pouvons tenter d’aborder quelques pistes utiles.

L’origine de l’angoisse du retour :

L’anxiété et la nervosité que l’on ressent au moment de reprendre son activité trouvent souvent leur source dans ce que l’on a laissé derrière nous au moment de partir.

En effet l’anxiété est un réflexe naturel face à une menace ressentie. Mais cette menace est peut-être simplement le fruit de notre esprit ? Ne sommes-nous pas à l’origine de nos propres angoisses ?

Le manque d’anticipation est caractéristique de nos jobs ! Même si on se répète à longueur d’année qu’il faut mieux anticiper les choses on passe son temps à courir dans tous les sens. Nous sommes dans la réactivité plutôt que dans la proactivité. En conséquence, lorsque nous partons en congés nous laissons derrière nous de nombreuses choses de côté. Ce sont elles qui vont créer un terreau favorable à l’apparition de l’anxiété.

Il est primordial de faire en sorte de créer de bonnes conditions de départ pour assurer un retour offrant un minimum de sérénité.

Avant tout, préparer son départ

Si on met en place quelques astuces avant de s’en aller on a plus de chance de revenir dans de bonnes conditions et de ne pas pourrir la moitié de ses vacances !

Prévoir ses vacances en amont :

Comment imaginez-vous vous organiser si vous ne savez même pas quand et combien de temps vous allez partir ? Il en va de même pour les autres parties prenantes : découvrir votre départ à la dernière minute ne crée pas un climat propice à la collaboration. Il faut reconnaître que le « last-minute » n’est pas économiquement une bonne idée pour vos finances (sauf coup de bol).   Je vous conseille donc de commencer par planifier bien en amont vos absences. (Cela vaut également pour un déplacement professionnel de plusieurs jours).

Informer vos collègues, clients et entourage :

En premier lieu, prévenir les uns et les autres de votre départ leur donne l’opportunité et de s’organiser et de diriger leurs questions vers votre back-up (toujours prévoir un back-up on vous l’a déjà dit).

Deuxièmement, il n’est pas inutile d’avertir que vous êtes de retour mais qu’il vous faudra un léger temps d’adaptation pour récupérer le retard accumulé. Après tout qui vous oblige à redémarrer à fond ?

Fixer vous des priorités :

Puisque vous savez quand vous allez partir vous savez aussi ce que vous n’aurez pas le temps d’achever et ce qui sera à faire à votre retour. Bien, profitez-en pour faire votre to-do-list avant de partir.

Petit conseil personnel : je fais une liste avant de partir et je la complète pendant mon absence. Cela me permet de dire à mon cerveau : « ok il faudra y penser mais ce sera géré à mon retour ». C’est une bonne astuce pour repousser les angoisses.

Revenir en douceur et sans angoisse

Ne revenez pas à la dernière minute :

Si vous pensez que revenir par le vol de 22H la veille de votre reprise était une bonne idée vous faites fausse route ! La file d’attente pour choper un taxi saura vous le rappeler. Outre ce détail logistique vous vous privez d’un retour lent à la réalité du quotidien. Qui plus est, vous ajoutez de la fatigue et du stress à l’angoisse du retour.

Je vous conseille de revenir un à deux jours avant et de reprendre pied progressivement. Souhaitez-vous vraiment que le sandwich triangle d’Air France soit votre dernier repas de vacances ?

Prolonger ses vacances à la maison :

En réalité ce n’est pas parce que vous êtes rentré chez vous que cela doit vous déprimer. Profitez de votre maison. Vous avez encore le droit aux apéros après tout. Prolongez vos vacances en triant vos photos pour créer un album souvenirs. Continuez d’écouter vos musiques de vacances. Organisez un brunch sympa avec vos amis pour fêter votre retour en ville.

Ancrez-vous dans une attitude positive :

Tout d’abord il faut apprendre à tourner la page des vacances et mettre dans un état d’esprit positif vis-à-vis de ce qui s’offre à vous à votre retour. Prévoyez des activités qui vous plaisent dans votre to-do-list. Planifier des déjeuners avec vos collègues préférés. Réservé un massage ou un soin en milieu de semaine. Programmez vos séances de sport. Prenez le lead sur votre emploi du temps pour le rendre plus plaisant et atténuer la tension liée au changement de rythme.

De retour au travail

Conserver son message d’absence pendant 24H :

Il est important de se réserver le début de journée pour s’organiser. Garder un peu votre message d’absence pour éviter que tout le monte ne vous saute dessus à peine arrivé. C’est là qu’on ressort la petite to-do-list et qu’on planifie les premiers jours de la reprise.

La messagerie interne reste déconnectée :

Rien ne sert de faire savoir à tout le monde que vous êtes back in town ! Ménagez-vous un peu et n’incitez pas inutilement les gens à vous contacter. On reprend d’abord le rythme.

« Et si on commençait par une journée de télétravail pour se mettre dans le rythme avec douceur? »

Attaquer par une méga réunion, la mauvaise idée :

La première journée doit servir à s’organiser et à reprendre le rythme. Revenir le jour d’une réunion importante va générer des angoisses et vider vos batteries dès le premier jour. Mieux planifier ses congés doit permettre d’éviter ce genre d’écueil. 

Procrastiner un peu :

Se ménager doit rester votre maitre mot pour préserver le bénéfice de vos vacances. Agissez en conséquence : ne vous jetez pas sur les dossiers brulants ou les sujets les plus compliqués. Pour résumer, il faut éviter le sentiment de noyade.

Un peu de bienveillance pour soi-même :

Il se peut que certains collègues vous regardent de travers parce que vous ne démarrez pas en trombe. Et alors ? Qui a dit que ce sont eux qui ont raison ? Pourquoi ceux qui cherchent à vous culpabiliser ne seraient pas ceux qui sont dans l’erreur ? Prendre soin de soi et rester à l’écoute de son corps est salvateur et quoi qu’en pense les autres c’est la meilleure des méthodes pour durer.

Retenons

En conclusion, il faut dans un premier temps préparer son départ puis profiter du moment présent pendant ses vacances (voir notre article sur comment apprendre à déconnecter). Ensuite, préparer son retour en ne revenant pas à la dernière minute. Faire preuve d’organisation et de bienveillance envers soi-même. Si déjà vous parvenez à suivre ces quelques pistes il est fort probable que vous profiterez mieux de vos prochains moments off. 

Racontez-moi dans les commentaires comment vous vous organisez pour éviter l’angoisse du retour et le surmenage de la rentrée. Est-ce que vous avez déjà essayez ? Y êtes-vous parvenu ? Faites-nous profiter de votre expérience.

***

Bonus :

Si vous voulez des idées de brunchs sympa pour décompresser avant la reprise voici un compte Instagram que je vous recommande de suivre.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *