Face à l’angoisse du retour de congés

La fin des vacances approche est il faut bientôt se remettre en route. Êtes vous dans la team « Déjà » ou dans la team « enfin » ? Est-ce que vous êtes du genre à dramatiser votre retour de vacance ? Vous êtes peut-être de ceux qui débarquent le lundi matin la fleur au fusil ?

Ainsi, pour beaucoup le retour est synonyme d’angoisses et de stress. Ces émotions viennent d’ailleurs souvent pourrir la fin du séjour. Néanmoins est-ce normal ?

Les symptômes du stress de la rentrée

Les vacances ont pour objectif premier de se ressourcer. Ceci étant dit, c’est une idée fausse de penser qu’elles garantissent un retour au top de la forme.

Dès que la fin des congés approche, certains ont déjà l’impression d’être de retour au bureau. Régulièrement, les angoisses matinales commencent à refaire surface et se rappellent à notre bon souvenir. Jusqu’ici tout allé bien et d’un seul coup la boule au ventre est revenue. Et même si on est toujours en vacances ont commence à anticiper le retour au bureau.

Quand je me réveille et que je commence à faire des listes dans ma tête au lieu de penser à rassembler mon matériel de plongée c’est que la fin est proche !

Alors que nous sommes encore en vacances et totalement en droit d’en profiter nous commençons culpabiliser et à penser à une multitudes de choses anxiogènes.

Certains vont se lancer dans la lecture frénétique de leurs emails pour combler leurs angoisses. A ceux là je conseille de lire notre dernier article qui traite de la déconnexion !

Est-ce un comportement normal ?

Changement de rythme

Lorsque l’on s’apprête à changer de rythme, à délaisser des activités de plaisir pour se remettre dans les dossiers il n’est pas anormal que notre corps et notre esprit se rebellent. La peur de découvrir ce qui a pu se passer pendant notre absence ajoutée à l’ensemble des choses que l’on a laisser en suspens sont des vecteurs d’angoisses.

Lors de notre retour au bureau cela ne va pas en s’arrangeant. Effectivement, on doit souvent faire face à un manque de motivation, une fatigue excessive et probablement une mauvaise humeur latente.

Chaque changement implique pour ceux qui les vivent une adaptation et une acceptation. On passe forcément par une période négative où on reste tourné vers le passé (c’était tellement bien là bas). On est improductif et déprimé. Puis on reprend ses marques et on recommence à aller de l’avant.  Nos angoisses sont donc tout à fait légitimes.

Perturbation physiologique

La diminution du niveau d’adrénaline engendrée par l’excitation des vacances a des conséquences sur notre organisme et donc sur notre psychisme.
Premièrement notre corps doit s’habituer à une modification du rythme (sommeil, repas, activité physique) mais également gérer les changements émotionnels (travail vs plaisir). A ce propos, il peut aussi nous arriver de tomber malade lorsque l’on arrive en vacances pour les mêmes raisons. Le bouleversement physiologique lié au changement d’activité est violent pour notre organisme qui réagit un peu « comme il peut ». Il faut être indulgent avec son corps.

« Le blues des vacances est causé par l’effet de contraste. Ce phénomène est bien connu en psychologie. Vous passez d’une situation à une autre totalement différente et votre cerveau à besoin de s’adapter. »

Rodolphe Oppenheimer, Psychologue

Rester vigilant quant à l’intensité du stress

Mentionnons que se sentir déprimé et moins productif au retour de congés, avoir des angoisses face à la reprise du travail sont des émotions normales. Mais jusqu’à quel point cela reste normal ?


En effet, si ces symptômes sont trop forts, si il vous semblent trop violents alors il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin. Ces angoisses sont normales dans la mesure où elles ne vous mettent pas dans un état pathologique. Si tel est le cas, il s’agit peut être d’un problème plus profond. C’est la raison pour laque je ne peux que vous conseiller d’en parler. Pour résumer, s’en faire c’est bien, se rendre malade ce n’est pas acceptable

Il faut souligner que la plus part des entreprises ont une attitude bienveillante vis à vis de leurs collaborateurs. Un collaborateur anormalement stressé et angoissé ne permet pas une productivité optimale et peu même avoir des répercussions néfastes sur les autres collègues.  Les RH sont aussi là pour vous coacher et vous aider à trouver des solutions.

La meilleure idée de la rentrée serait peut être alors de jouer carte sur table avec votre management afin que cela ne se reproduise pas. En supposant que vous ne vous sentiez pas à l’aise pour en parler à votre management ou à vos RH, frappez à la porte des représentants du personnel, ils sont aussi là pour vous écouter.

Il est indéniable que le retour au bureau est difficile pour tout le monde. Il ne faut pas que cette impression de tension et de tristesse hypothèque les moments de joies que vous venez de vivre. 

Retenons

Pour profiter d’un séjour agréable suivi d’un retour le plus paisible possible il faut mettre en place une organisation et une préparation en amont. Bien que cet état de tension soit normal il y a des moyens, notamment en se préparant d’en diminuer l’intensité. Dans notre prochain article nous évoquerons certaines pistes pour vous aider à mieux vous préparer.

Une des solutions envisageables reste de se jeter sur son agenda pour planifier son prochain voyage.

On vous propose donc de visiter le super blog de Vivianne qui vous donnera immédiatement l’envie de vous envoler pour New York City:

http://www.we-love-new-york.com

Dites moi en commentaire si vous ressentez ce type d’angoisses. Avez vous l’impression que cela détruit le bénéfices de vos vacances ? Est-ce que vous aussi vous avez une routine pré et post vacances ?

On vous conseille de lire…

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *